" MARIE BATAILLE auteur littérature jeunesse, livres pour enfants, presse, roman feuilleton: ROMAN FEUILLETON / la merveilleuse histoire de Ronrono Chapati / semaine 71

ROMAN FEUILLETON / la merveilleuse histoire de Ronrono Chapati / semaine 71

  
Semaine 71

 Avant de refermer la porte Yannis jeta un coup d'oeil vers le lit. Chloé dormait sur le côté, son ventre arrondi dessiné sous le drap. Yannis remarqua que les draps ne paraissaient pas de la première fraicheur et ça le navra. Chloé était venue sans prévenir mais qu'aurait-il pu prévoir ? Il avait laissé sur la table un bol et sa cafetière italienne à côté d'un mot écrit sur un coin de journal: "Je pars au camping. Beurre, confiture et café, dans le frigo. Viens quand tu veux."
  Sur sa moto, l'air frais du matin le réveilla complétement. Il se sentait heureux et en même temps terriblement coupable de ne pas avoir su repousser Chloé, lui dire combien cette situation ne mènerait à rien. Et il se disait en même temps que s'il n'avait pas trouvé les mots pour le dire c'est qu'au fond de lui il ne pensait rien de tout ça. Certes ce qui venait de se passer était fou mais il n'avait pas eu la force de se défendre parce qu'il n'avait pas eu envie de se défendre. Mameth l'avait laissé trente ans plus tôt dans une détresse totale, elle avait saboté sans le savoir son existence et sa fille venait miraculeusement tout réparer. Ca ressemblait à une résurrection. Il sortait du tombeau vivant et c'est Chloé qui venait de pousser la pierre qui le maintenait dans l'obscurité depuis des lustres. 
  Au camping, Yannis salua l'Albanais d'une tape sur l'épaule, se servit du café, alluma une cigarette et descendit vers le petit embarcadère, en tenant le gobelet par le haut pour ne pas se brûler les doigts. Il s'installa sous l'olivier et écouta le clapotis des vagues sur la pierre du mur. Il me tira de sa veste au fond de laquelle je m'étais endormi.
- Mon Bradpitt, je vais quitter ça... Je ne sais pas si c'est une bonne chose mais c'est la suite de ma vie semble t-il...
Il fit un signe du menton, désignant la mer et les côtes voisines.
- Toute ma vie. Toute ma chair. Je laisse Antisoros. Je vais devenir un exilé. Je ne reviendrai que pour mourir ou déjà mort. J'emporte le souvenir de toute cette lumière, de ce coin de terre, là où elle voudra. J'abandonne mon île, Bradpitt. C'est comme si je m'abandonnais moi même. Je viens de décider de me faire orphelin. Il y a des jours où je vais en baver... Je vais peut-être en baver souvent... Mais les dés sont jetés, hein ?
 
Je me suis souvenu de ma conversation avec Ronronno et j'ai pensé que c'était lui le maître que je perdais. J'ai imaginé un instant, le camping et la maison sans lui, l'hiver et l'été sans lui et mon coeur s'est déchiré. Mais Yannis me souleva du sol et me serra contre lui.
- Tu viens avec moi Bradpitt... c'est à toi que je pourrai parler du chant éternel de la mer qui berce mon île. Tu le connais toi aussi ce chant. Nous le chanterons ensemble les soirs de doute...
Je tressaillis contre la poitrine de mon maître. Il ne me laissait pas aux griffes de mes ennemis. Une joie immense souleva des ronronades. Yannis me caressa. 
- Tu comprends tout, toi! Comment veux tu que je puisse me passer de toi ?
 
   Au même moment, Chloé se réveilla sur le décor silencieux. Elle se leva et trouva le mot sur la table. Elle fut aussitôt rassurée et s'assit en saisissant sa chevelure qu'elle tira en arrière et noua avec un ruban qu'elle portait au poignée. Elle sortit son portable de la poche de sa veste posée sur le rebord de la chaise voisine. Elle n'avait aucune envie de déjeuner dans cette cuisine sombre. Elle voulait voir et sentir l'air bleu. Elle tapa un texto: "Puis je sortir de chez toi sans qu'on me jette des pierres ?"
Yannis sortit son téléphone qui venait de sonner de la poche de sa chemise. Il lut le message en souriant. La vie avec Chloé serait peut-être plus simple qu'il ne le pensait. Il répondit: "Tu peux sortir sans crainte... les pierres seront pour moi."




semaines précédentes :



 1234567, 891011121314151617,18192021, 22232425262728, 29, 3031,3233, 34353637383940, 41 , 4243, 44, 45,46474849,

50 , 51525354555657585960, 61626364, 65, 66, 67, 68, 69, 70





et toujours 4 ebooks disponibles à la commande :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous aimerez peut être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Messages les plus consultés

Une erreur est survenue dans ce gadget