" MARIE BATAILLE auteur littérature jeunesse, livres pour enfants, presse, roman feuilleton: Lundi Chou farci du 10 décembre : Loulou The Cat

Lundi Chou farci du 10 décembre : Loulou The Cat

 
Photo Claude Degoutte


                                     Loulou The Cat

        Je suis Loulou le chat, chat de maison, 5ème dans l'ordre de l'Importance, après Papounet, Mamounette, Miss Kla et Hector mais avant l'orchidée amazonienne offerte par Claire, avant l'ibis jaune en bois peint d'Afrique et avant le chat noir égyptien du musée du Caire.
          Je suis donc assez important. Mon gag préféré : me cacher et les entendre se faire du mourron. "T'es sûr Hector de ne pas avoir laissé la porte ouverte... T'as regardé dans l'armoire à l'intérieur des chaussures.. T'as ouvert le frigo pour voir s'il n'était pas avec les bouteilles de lait... Faut aller voir dans la cour, il a peut-être sauté par la fenêtre en suivant un pigeon...." 

Franchement ils sont délirants ! La dernière fois ils ont cherché une heure. Mamounette était au bord de la crise de nerf et Papounet se rechaussait, prêt à arpenter l'arrondissement. J'étais juste planqué, entre le deuxième et le troisième tiroir, tout au fond de la commode du bureau. J'avais cogité un bon moment avant de trouver cette planque! Je me suis même demandé plusieurs fois si je n'allais pas mourir de ce coup là, tellement ils étaient sur les dents.... Et si d'agacement, le Hector se mettait à filer un de ses coups de pied de judoka dans un des tiroirs entrouverts ! Ca pouvait me sectionner net les cervicales!
         Y a beaucoup d'autres bons moments. Je suis tombé dans une très bonne famille, très bien intentionnée à mon égard. Je suis aussi tombé dans un bon immeuble de neuf étages. Je peux me balader dans les escaliers comme bon me semble et à l'occasion rentrer chez les voisins. De préférence chez la dame du quatrième qui a très peur de moi et téléphone dare-dare à Mamounette en hurlant: "Il est là, il me fixe!" ou alors chez le très vieux Mr Bruant qui se demande comment je suis arrivé à m'asseoir chez lui devant la télé et qui répète chaque fois qu'il ne va pas pouvoir me garder. Mais le meilleur des meilleurs bons moments c'est quand la petite fille vietnamienne du cinquième me trouve sur son palier et me caresse et me gratte le ventre. Pour ça je me damnerai. Surtout, surtout quand quelqu'un de chez moi , venu à ma recherche, dit d'une voix misérable: "Ca alors ! Tu es bien la seule qui peut le caresser et le prendre dans ses bras." 

C'est vrai ! ... Les gens de ma famille, n'ont droit à presqu'aucune cajolerie,  je fais beaucoup l'ingrat... Faut bien, sinon, ils me brosseraient le poil toute la journée.
             Il y a quelques ratées dans cette vie de château. C'est la visite chez la fille en blouse blanche. Celle que je vais voir, heureusement pas souvent, après un petit voyage en cageotte et qui me plante sauvagement des coups d'aiguilles. Une méchante femme que je n'hésite pas à mordre ! Mais bizarrement c'est elle qui a conclu que mon comportement était à la limite du chat sauvage et dangereux. 

 Certes, j'étais un chaton peu éduqué, né en Normandie mais je suis devenu un vrai chat de maison parisien qui apprécie le confort et un sage intellectuel qui roupille sur la une des journaux et au milieu des grilles de mots croisés.

Marie Bataille

les "Lundi Chou Farci" sont sur  
"Lundi Clafouti" sur : http://checkthis.com/5c7e
et les "Lundi Ravioli" sur http://checkthis.com/hjxx

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous aimerez peut être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Messages les plus consultés

Une erreur est survenue dans ce gadget