" MARIE BATAILLE auteur littérature jeunesse, livres pour enfants, presse, roman feuilleton: Lundi Ravioli du 14 mai : La folle de Chaillot

Lundi Ravioli du 14 mai : La folle de Chaillot

Photo Claude Degoutte

La folle de Chaillot

Elle est montée à la station Denfert. Une petite dame, sans âge, bien coiffée et un peu rondelette dans sa robe légère de fin d'été. Elle tenait un sac noir coincé sous le bras, l'anse posée sur l'épaule. On venait juste de rentrer dans un tunnel quand sa voix s'est élevée, envahissant la rame d'un déluge harmonique. La voix puissante et aérienne chantait un opéra inconnu qui stoppa net les suées, les effluves, les toux, les portables, les conversations et capta les âmes les plus somnolentes et retors.
Ca nous changeait tellement des précédents nasillements sono play-back, des violons acrobates, des accordéons essoufflés, des marionnettes poilues et des duos rap-tambourins! Du coup, nous avons presque tous enfilé nos visages d'enfants curieux sur nos têtes de travailleurs parisiens. Les yeux s'ouvraient tout ronds, les oreilles s'apaisaient, les coeurs devenaient sereins.
On se disait qu'il fallait savourer, qu'on  était transbordé à La Scala pour deux stations tout au plus. Et puis un peu avant Montparnasse Bienvenue, on s'attendait tous à voir s'agiter sous notre nez le petit sac noir qui réclamerait quelques pièces. Mais rien.
Le flot humain est descendu puis remonté à Montparnasse mais absolument rien  ne dérangea la cantatrice. On roula avec elle  jusqu'à Chaillot. C'est à Chaillot que la dame ouvrit subitement les portes et descendit sans se retourner. Mais elle s'arrêta net sur le quai et agita son bras en faisant au revoir et en jetant un baiser. Alors un type s'est levé d'un bond et a applaudi avec frénésie. Je ne sais pas si elle a pu le voir. J'ai mis un temps fou à quitter ma tête d'enfant émerveillée pour remettre celle de tous les jours. D'ailleurs je devais l'avoir encore cette tête émerveillée en arrivant dans le hall du bureau car ma collègue du Service des Assurances a été catégorique en me dévisageant: "Toi t'as fait du botox!"
Marie Bataille

Toutes les chroniques "Lundi Ravioli" sont sur 
                                                        http://checkthis.com/hjxx

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous aimerez peut être

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Messages les plus consultés

Une erreur est survenue dans ce gadget